Viens te battre si t’as des trompes de fallope !

Publié: 29 janvier 2012 dans Uncategorized
Tags:

Je discutais il y a peu avec deux mecs, quand dans la discussion, survient dans la phrase d’un d’entre eux l’expression « avoir des couilles ». Rien de plus banal. Comme j’avais déjà eu avec eux quelques discussions féministes, je profite de l’occasion pour faire remarquer que ce genre d’expression est le reflet typique d’un langage sexiste, et d’une idéologique viriliste qui place le courage dans le fait d’ « avoir des couilles ». Je propose d’imaginer remplacer l’expression par « viens te battre si t’as des ovaires ! », par une sorte d’analogie des anatomies, puis par « viens te battre si t’as des trompes de fallopes ! ». Celle-ci leur a beaucoup plus, la consonance du terme « fallope » semblable à celle d’un terme nettement moins sympathique assorti d’un défaut de prononciation, y étant certainement pour beaucoup.

Mais en y réfléchissant, j’ai réalisé que s’il n’y avait aucun rapport avec le fait d’avoir des couilles et donc d’être un-homme-un-vrai, prêt à se battre, avoir des trompes de fallope est l’assurance de se retrouver du mauvais côté de la barricade des genres de notre monde patriarcal. Par conséquent, d’avoir à se battre, non pas en vertu de pseudos pulsions guerrières de quand-il-fallait-chasser-le-mamouth, mais contre un cortège de violences matérielles, physiques, idéologiques, symboliques, explicites ou implicites, assumées ou masquées, cyniques ou sournoises.

Alors viens te battre si t’as des trompes de fallope !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s